Léa : conclusion

Léa : conclusion

La pause déjeuner terminée, Léa doit s’entretenir avec Patrick sur les différents chantiers du site internet : la réduction de la dette technique et l’intégration d’un chatbot. 

Le premier chantier a été sous-traité à une société spécialisée sur le CMS (Content Management System – outil de gestion du contenu) utilisé pour la construction du site externe de la société. Les scripts de migration sont livrés. Les tests basés sur une copie du site en Production révèlent des régressions. Patrick enchaîne donc les réunions avec le prestataire pour résoudre ces désordres.

Le second chantier se déroule mieux. Pour alimenter la base de connaissance du chatbot, des réunions ont eu lieu avec la direction Communication de la boîte. Un groupe d’experts s’est mis d’accord sur les questions auxquelles répondra le robot. Sur le plan technique, l’extension est prête et compatible aussi bien avec l’ancienne que la nouvelle version du CMS. 

En plus de ces chantiers, Patrick est régulièrement en contact avec le service de ‘production’ informatique. Un site internet se doit d’être disponible H24. Le site est déployé sur l’extranet et accuse régulièrement des attaques que les administrateurs réseaux doivent mitiger. La conteneurisation apporte une souplesse avec des serveurs de secours accessibles sur des Cloud privés. 

Durant les 2 semaines, Léa enchaîne les différents entretiens avec les membres du service. Internes et externes se prêtent aux jeux avec plus ou moins de grâce et permettent à la jeune femme de compléter une cartographie des projets. 

Le dernier jour, Léa remet son rapport à sa mère. Le directeur de son école a insisté pour assister à cette présentation. L’employée détaille chaque projet, son état, ses échéances, … Le constat révèle de nombreux projets passés, présents et à venir. Les axes d’amélioration et les besoins font que l’activité du service CRC est continue. 

Les maîtres de stage félicitent la jeune étudiante. Ses différentes expériences durant l’été lui ont apporté une maturité qui lui servira à la fin de ses études. Et cette dernière expérience est très profitable. 

Le domaine informatique est multiple. Pour les plus techniques, il correspond à la connaissance de nombreux langages et cadres de développement. Pour les productiques, il s’agit de maintenir des plateformes matérielles afin que le besoin exprimé obtiennent une réponse à tout moment et en tous lieux.  

L’aspect fonctionnel aussi est à prendre en compte. Comprendre les besoins exprimés par les utilisateurs et les faire correspondre aux informations connues et aux outils disponibles est aussi essentiel. Un bon analyste est aussi essentiel qu’un bon développeur. 

Léa comprend que l’informatique est un travail d’équipe. Et c’est parce que sa mère s’implique beaucoup dans son travail, concilie les caractères opposés, réalise la médiation avec les clients, les utilisateurs, les directions internes, les fournisseurs, son équipe, … afin que les projets réussissent. 

Alors, oui, il arrive qu’après une journée active, elle soit fatiguée et râle contre les contrariétés de la journée. Pour autant, elle ne lâchera pas son poste. Chaque projet mené, chaque chantier terminé est une victoire face aux difficultés rencontrées, et un gain pour la société. Et cela est commun à tous les domaines.  

Léa a encore le temps. L’informatique n’est pas le seul cadre à permettre cela. Il est très représenté dans notre société. Et ce stage à permis à la jeune femme de voir une autre organisation de la vie active. Les opportunités technologiques sont nombreuses. Les études initiales ne pouvant se prolonger jusqu’à la retraite, il faudra bien commencer dans un domaine.

Les commentaires sont clos.