Le prix de l’innovation

Le prix de l’innovation

Les deux grands noms de la téléphonie mobile ont enfin sorti leurs dernières nouveautés. À cette occasion, nous recevons deux spécialistes du domaine pour parler afin de comparer les produits stars. D’un côté, Marcel Bonaldi (MB), revendeur spécialisé dans les produits de la Pomme. De l’autre côté, Jean Eudes Bailli (JEB), chercheur émérite dans les logiciels libres pour Don’t be Evil.

M. Bonaldi, pouvez-vous nous dire la nouveauté la plus marquante de la dernière itération du produit phare de la Pomme ?

MB : Ce ne sont pas les innovations qui manquent, comme chaque année. Nous sommes fiers des évolutions apportées à notre bloc optique. Il devient possible de filmer avec une qualité d’image exceptionnelle et une stabilisation irréprochable. Il devient possible de tourner un film d’action avec uniquement notre Pomme 14. 

JEB : L’image et la vidéo sont depuis longtemps des éléments moteurs de la vente de téléphones mobiles. Vous enorgueillir de ce que nos partenaires ont réalisé depuis des années montre une certaine immaturité. Nous proposons un niveau de qualité supérieur à vos solutions. Qui s’amuserait à courir avec un téléphone de plus d’un SMIC pour réaliser une vidéo ?

MB : Vos partenaires produisent des capteurs photos de 200Mpx. Vous vous contentez de 50 Mpx. Nos stratégies ne sont pas éloignées pour obtenir les meilleures images. Le prix réserve nos équipement à un public professionnel qui, sans s’encombrer d’un steadicam, aura un retour direct sur ses projets. Mais quelles innovations apportez-vous ?

JEB : Nous ne cherchons pas à apporter des gadgets mais à optimiser au mieux ce qui est utile. Notre écran recouvre presque intégralement la face avant du téléphone. Nous n’inventons pas un “ilôt central” pour justifier que nous n’arrivons pas à masquer le capteur photo. Quand une nouvelle norme Wifi ou Bluetooth est définie, elle est intégrée dès que possible.

MB : C’est bien là notre grande différence. Vous pensez que prendre en charge les dernières normes vous permet d’être à la mode. Nous préférons étudier ce que cela peut réellement apporter à l’utilisateur avant de l’intégrer dans nos produits. Nous ne sommes pas souvent les premiers mais nous sommes les meilleurs. 

JEB : Vraiment ? Je laisserai les experts de chaque domaine apporter leurs avis. Certes pour un public créatif, vous apportez une qualité dans vos produits. Encore faut-il qu’ils en aient les moyens ? Mais dans un cadre professionnel, nous apportons  des outils ouverts, sécurisés et performants.

MB : Vos innovations, est-ce le fait d’avoir conservé un capteur d’empreinte sous l’écran ou d’offrir un VPN ? Au moins dans l’écosystème de la Pomme, nos utilisateurs, professionnels ou non, savent que leurs données sont en sécurité. Nous même, n’y avons pas accès. 

JEB : Je vous trouve très léger sur ce sujet. Notre expérience sur la toile nous montre pourtant qu’il ne faut jamais sous-estimer les menaces. Vous même avez été mis en défaut par des chercheurs israéliens. 

MB : Et vous pensez vous que la vie se résume à Internet. … Notre dernier opus vous protège en tout instant. En cas d’accident, il appellera les secours où que vous vous situez dans le monde, grâce à la liaison satellitaire.

JEB : Vous n’avez pas les pieds sur Terre. Pour une fois que vous êtes innovant, c’est pour une fonctionnalité qui ne sera jamais utilisée. Pensez-vous que vos aficionados vont s’aventurer loin des réseaux ? Quant à l’accéléromètre, cela risque de poser problème à la fête foraine. Sauf si les secours aiment le grand huit. 

Je vous remercie pour cet échange passionnant. Nos lecteurs apprécieront votre engagement dans le progrès technologique. Et ils vous le rendent bien.

Les commentaires sont clos.